Devenir Adulte Avec un Smartphone : WASH APPLICATION GUIDE

Devenir Adulte Avec un Smartphone : WASH APPLICATION GUIDE

Laver son linge. Corvée au palmarès de l'anti-cool ponctuant la vie d’adulte, avec la déclaration d’impôt et les réunions multidisciplinaires qui finissent après l’happy hour.


Ta fiche Bristol® est en bas du billet.  

Fourberie qui définit pleinement ton entrée dans la vie d’une personne responsable accomplie, avant même que tu ne le réalises. PAF ! L’âge adulte à ton insu. 
J’ai passé un certain temps dans le déni de cette réalité. L’entretien des fringues était une vague idée au pays des grandes personnes, dont j’imaginais qu’elle me concernerait:
a) à l’occasion d’un entretien d’embauche
b) au moment de faire bonne figure à l’heure des mamans dans la cour de récré de mon premier entrant en maternelle


N’ayant expérimenté ni l’un ni l’autre à peu près trente ans, c’est ma moitié qui m’a rappelée à l’ordre. Une remarque désobligeante savamment dissimulée derrière un faux compliment stylistique. Ouvrons les guillemets avec une tenaille russe

 Ma chérie, est-ce que tes fringues à l’arrache au pied du lit t’aident à trouver la divine inspiration qui fait ton style (ou attends-tu que je m'y colle, concrètement) ? 

Plutôt qu’un affront, prenons ça pour du teamworking. Je passe sur ma stupéfaction lorsque mon amie H. invoque la machine en cours, comprendre :  à étendre immédiatement pour excuser son absence, ce qui en dit long sur sa maîtrise de l’assouplissant et des modes d’essorage. 

Ma non-routine a changé le jour où j’ai découvert qu’en dehors de la fastfashion, un vêtement doit durer des années. Pour ce faire, il faut d’une part qu'il soit bien confectionné, d'autre part bien entretenu. Mes sermons écolo et moi nous sommes retrouvés au pied du mur de nos contradictions.
Dans un réflexe propre à ma génération, je suis partie en quête de maturité sur l’internet mondial. J’ai trouvé le graal : la WASH APPLICATION GUIDE


Cette application décrypte les pictogrammes des étiquettes et donne des conseils propres à chaque matières.
Elle garde en mémoire les spécificités des pièces du dressing et permet de chercher l’entretien adapté lorsqu’on n’a plus les étiquettes, par recherche de similitudes.  
Pas besoin d’un bac + 5 en physique du détergent pour optimiser le nombre/type de nettoyage approprié ni de retenir la signification de deux-points-dans-un-rond-dans-un-carré (mais pour ta gouverne, ça veut dire sèche-linge autorisé, au cas où il te faille aussi de la répartie en couple). 
Lutter contre la paresse vaut le coût monétaire et environnemental de devenir adulte : épargner de l’eau et gagner du temps.

QUELQUES RÈGLES DE BASE

  • On peut tout porter 3 à 5 fois avant un lavage, hormis les sous-vêtements. En effet la plupart du temps, ce qu’on lave est déjà propre et toute lessive pollue malgré les efforts des marques en ce sens. En dehors des copeaux de savon de Marseille qu’on trouve en magasin biologique ou des noix de lavage, le branding cache un effort effectué sur le packaging plus que sur le produit en lui-même **. Ça s’appelle du greenwashing et ça fait beaucoup de ing pour flouter une notion simple: la marque dépense plus d’argent publicitaire à prouver qu’elle est soucieuse de l’environnement que dans des actes écologiques eux-mêmes

  • Le tri méticuleux est la base : par tissu, couleur, niveau de saleté et temps de séchage 

  • Remplir le tambour à 80% est un juste milieu entre l’optimisation du lavage et un usage d’eau raisonnable 

  • Laver à l’envers permet de garder les couleurs et de protéger les fibres extérieures, notamment du jean, de même que de fermer le zips et les boutons pour éviter la traction du tissus et que les vêtements ne s’abiment entre eux dans un battle de fermeture-éclair sanglant

  • Essorer au minimum, à petite vitesse

  • Étendre dès le clic de fin de la machine (big up H., mentor éternel)

  • Sécher à l’air libre sur sa terrasse dans le salon-chambre de son 20 m² 

  • Steamer plutôt que repassage ou placer une serviette humide entre le fer et le vêtement

Morning routine - Crédits @COMMEDESGARÇONS

Partant de là, on double la durée de vie moyenne de l’habit et on réduit significativement le nombre de lessive annuelle (220 machines en moyenne par famille par an x 40 à 120 litres d’eau par machine. Tu peux sortir l'appli calculette, ça fait beaucoup de zéros).
Alors certes, on ne changera pas le monde avec une appli, mais on peut consciencieusement métamorphoser nos habitudes pour faciliter le travail (et le passage à l’âge adulte) des générations à venir. Les développeurs l'application préparent une mise à jour proposant des conseils au cas par cas, et sur une version Androïd. 
En attendant je continue ma quête de maturité avec mon smartphone pour objet transitionnel. Un doudou dans la poche qui me permet d’arriver apprêtée et à l’heure à l’apéro. 

L'APPLI EST À TÉLÉCHARGER ICI

 

TA FICHE BRISTOL® EST LÀ 


* Référence Desprogienne dont il est temps de te délecter si ta culture est lacunaire

** Bibliographie du lessivage:

1) BIO À LA UNE 
2) CONSOGLOBE
3) ENCYCLO-ÉCOLO
4) LE HUFF
5) TPE - LESSIVES