Des vêtements responsables, habillent le langage corporel de styles bavards

#GREENFRIDAY, l'Antiblackfriday. Parce qu'on en a Gros

#GREENFRIDAY, l'Antiblackfriday. Parce qu'on en a Gros

Ceci est un billet d'humeur

 

Plongez comme des gogos?  Crédits @RACKED & @MARIASVARBOVA

Donc alors, vendredi si j’ai bien compris, au lieu de :
- sortir du boulot boire un verre entre potes
- partir en week-end
- galipetter sous la couette avec sa moitié...
... Le concept est de :

1) Se ruer sous les néons chaleureux d’une galerie commerciale
2) Faire la queue pour entrer en boutique / choisir / essayer / payer
3) Dans ce genre d’ambiance festive et saine d’esprit : 

Black Friday Shopping Chaos, la vidéo


4) Pour acquérir une pièce vite et mal faite spécifiquement conçue à cet effet, qui ne passera probablement pas le mois de janvier (bah ouais, en janvier  c'est les soldes) ... *Silence de consternation*

Voilà qui est ÉPATANT ! 

 

Crédits @LARRYHOFMANN

Le #blackfriday est une opération commerciale créée comme des intersoldes. À la différence des soldes où les vêtements sont bradés jusqu’à leur coût de revient (ce qui donne à réfléchir quand au prix boutique initialement pratiqué, mais c’est une autre histoire), ceux vendus lors du #blackfriday sont conçus à cet effet, quelques semaines avant. 

CONCRÈTEMENT, à titre d'exemple 


- En Ouzbékistan, haut lieu de la culture du coton, on extrait les enfants de plus de 5 ans de l’école sur décret gouvernemental pour les faire bosser dans les champs afin d’aider à la cueillette (5 ans - travail forcé : ça fait tilt ?)

- En Chine les semaines qui précèdent ce genre d’évènement sont appelées « Black Season », la saison noire durant laquelle le travail et la rudesse des conditions s’intensifient drastiquement pour le même salaire, les employés sont menacés de renvoi, dans ces régions à travail précaire

- Les travailleurs mangent et dorment sur place en usine - coûts retenus sur leur salaires - pour assurer un volume horaire suffisant car ils habitent des campagnes lointaines. La surveillance constante, les portes sont fermées durant le travail. Pour assurer un rendement maximal et un absentéisme nul, les sorties ne sont pas autorisées, les papiers d’identité sont confisqués, les menaces de renvoi sont ici aussi classiques

Brûler ces H&M et leur douze collections
Du haut des HLM certains n'ont qu'une saison

Odezenne - Novembre 

Tout est détaillé dans ANATOMIE D’UN HABIT et relayé récemment dans Le Monde à travers une réflexion sur la consommation et ses conséquences.

On a pour habitude de présenter les choses dans la bienveillance, avec Style, pour diffuser des notions d’éthique et faire s'élever les consciences devant l’absurde frénésie de notre consommation vestimentaire actuelle.

MAIS LÀ, ON EN A GROS.

 

Faites l’amour, pas les magasins. 

Crédits @LARRYHOFMANN #plutôtàpoilquenfastfashion

Au fait !

 

- Nos potes chez LOOM ont rejoint le mouvement, on les adore car en plus de faire de belles fringues de qualité dans de bonnes conditions, ils prennent position ferme en fermant leur eshop vendredi. BRAVO  
- Retrouvez d'autres infos et soutenez le #greenfriday sans achat du Réseau Envie 

 

Sources bibliographiques

 

1) Cotton Campain
2) Newstrust
3) Huff Post 
4) WE Forum org
5) Fashion United